Share

Facebook icon Twitter icon Mail icon
Le charbon de bois sur le marché belge
Le charbon de bois sur le marché belge
News 17 jul. 2018

Depuis janvier 2019, The Forest Trust est devenu Earthworm Foundation


Pour la quatrième année consécutive, TFT a conduit une analyse des sacs de charbon de bois vendus dans différents pays européens et notamment la Belgique (2017 et 2018).

Pour la quatrième année consécutive, TFT a conduit une analyse des sacs de charbon de bois vendus dans différents pays européens et notamment la Belgique (2017 et 2018). Cette année, ces analyses révèlent des données frappantes pour la Belgique : 55% des sacs vendus dans le pays ne mentionnent pas l’origine du bois utilisé dans la production. Ce manque de transparence, bien qu’en baisse par rapport à 2017, représente encore un risque dans la gestion responsable des ressources forestières.

C’est donc dans le but de procéder à une analyse du marché Belge que TFT s’est rendu dans 14 grands supermarchés, enseignes discount, et magasins de jardinage, pour y acheter des sacs de charbon de bois. Les morceaux de charbons de bois ont ensuite été analysés, leurs densités et leurs caractéristiques anatomiques ont permis de les répertorier en différentes espèces et de situer leur origine de provenance.

Consulter le résultat de ces analyses ici.

Ne produisant pas elle-même son charbon de bois, la Belgique en est le quatrième importateur de l’Union Européenne, avec 85 290 tonnes importées en 2017. La carbonisation du bois se fait directement par ses principaux fournisseurs actuels, à savoir : le Nigéria, l’Ukraine et la Lettonie. Cette année dans 77% des cas, tout ou partie du bois utilisé dans la fabrication du charbon de bois provient de sources tropicales, souvent associées à de mauvaises conditions de travail, à la dégradation des forêts et la déforestation.

Face à ces problématiques, la certification FSC apparait comme la solution la plus répandue aux yeux des consommateurs. Le nombre de sacs certifiés FSC a progressé de 40% par rapport à l’année dernière, passant de 25% à 36% cette année. Le travail mené par TFT sur le charbon de bois depuis plusieurs années montre cependant que, même si la certification FSC garantit des produits qui tendent vers des pratiques plus responsables, ce n’est pas évident dans tous les cas.

Les analyses montrent en effet que, parmi les neuf sacs certifiés FSC analysés en Belgique, l’un d’entre eux était composé d’un mix de bois tropical et tempéré. De plus, du bois tempéré en provenance de pays comme l’Ukraine n’est pas nécessairement révélateur d’un produit responsable. Des cas de fraude ont très récemment encore été détectés.

Lorsque l’origine des sacs est souvent floue, et lorsque la certification à elle-seule n’apporte pas de garantie parfaitement fiable, comment le consommateur peut-il effectuer des choix éclairés et demander des produits qui respectent l’environnement et les droits Humains des travailleurs ?

La solution se trouve dans l’engagement de l’ensemble des acteurs du marché ; les consommateurs ont la capacité de réclamer plus d’informations sur les produits qu’ils achètent, et peuvent privilégier l’achat de sacs précisant l’origine totale du produit. Il revient par ailleurs aux distributeurs de demander la transparence de leurs sous-traitants jusqu’à la carbonisation du bois, afin de garantir la traçabilité et la mise sur le marché de produits responsables.

Noticias relacionadas:

Areas de trabajo:
Bosques saludables Comunidades prósperas Trabajadores respetados

Products:
Carbón vegetal

Podría interesarle

9 mar. 2015

Cargill becomes TFT member

15 dic. 2014

Men of trees

9 mar. 2015

FAQ: About transparency